Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Search in posts
Search in pages
Espace client

5 astuces pour faire un bon investissement locatif

juillet 2017
VEVP_5_astuces_bon_investissement_ locatif

 

Avec 848 000 ventes dans l’ancien et 116 681 dans le neuf, l’immobilier ne s’est jamais aussi bien porté qu’en 2016. Cette hausse se poursuit en 2017 malgré le paysage politique changeant et la hausse légère des taux de crédit immobilier.

Malgré cette austérité, il n’est pas toujours évident d’investir dans un logement rentable.

Comment bien choisir pour son investissement locatif. Voici 5 astuces pour vous aider dans votre démarche.

 

#1 Choisir un emplacement dynamique

Pas toujours facile de prédire les variations de prix des logements. Pour autant, en surveillant quelques critères, vous pouvez trouver la ville idéale où investir votre argent. Le taux de chômage, la croissance de la population, le taux d’occupation des biens ou encore les projets économiques prévus sont des informations qu’il faut surveiller pour s’orienter dans son choix.

Aussi, si votre objectif est de louer à un étudiant, vous devrez privilégier la proximité avec les universités et les transports en commun, pourquoi pas penser à louer en meublé (et donc à prévoir un budget supplémentaire) mais aussi éviter d’acheter une surface trop grande.

 

#2 Neuf ou ancien, le bon choix

Vous hésitez entre le charme de l'ancien et l'aspect fonctionnel du neuf? Tout va dépendre de vos objectifs: réduire vos impôts mais aussi s’assurer un revenu à la retraite. Dans le neuf, il existe le dispositif Pinel, prolongé jusqu’à fin 2017 qui permet une réduction d’impôt selon la période de location et dans l’ancien, si vous faite de la rénovation, vous avez la possibilité de déduire les travaux des loyers : c’est le déficit foncier.

Pensez que trouver un logement neuf dans un quartier historique est souvent rare et qu’acheter un logement neuf se fait souvent sur plan et donc ne se visite pas.

#3 Investir à crédit

L’investissement locatif se réalise en souscrivant un prêt bancaire. Avec ou sans apport la rentabilité du bien est souvent plus avantageuse malgré le coût des frais bancaires associés. Il faut cependant faire les bons calculs: les mensualités, les frais, l’impôt foncier, les charges, les loyers perçus, etc… tout en tenant compte des imprévus !

 

#4 Protégez-vous

L’assurance emprunteur est toujours associée à la souscription d’un crédit immobilier. Elle permet de rassurer le vendeur mais aussi de vous prémunir de tout perdre en cas de maladie grave ou de perte d’emploi.

Difficulté parfois rencontrée : votre locataire ne paie pas son loyer. Contrairement aux rumeurs, les impayés de loyers sont assez rares, mais quand ils arrivent, ils peuvent plonger certains bailleurs dans des ennuis financiers difficilement surmontables. Pour éviter ces tracas, il est possible de souscrire une GLI (Garantie des Loyers Impayés) auprès d’un organisme d’assurance. Ce dernier couvrira les loyers s’ils sont impayés.

 

#5 Demandez conseil à un expert

Gestionnaire de patrimoine, avocat spécialisé, conseiller indépendant, notaire, autant de professionnels susceptibles de vous aiguiller dans votre investissement patrimonial. Mais attention à ne pas faire confiance à n’importe qui ! Vérifiez l’expérience, la notoriété mais aussi sa connaissance théorique mais aussi technique. Il ne faut pas se précipiter et au contraire ne pas hésiter à poser des questions.

Partager cette page

Vous et Votre Patrimoine

Votre patrimoine est une matière vivante qui se construit en fonction d’arbitrages qui évoluent au fil du temps, rester alerte sur les thématiques qui l’accompagnent, c’est l’ambition de Vous Et Votre Patrimoine pour vous !
Qui est VEVP?

Connectez-vous pour accéder à votre espace :

Espace client

Des solutions efficaces et compréhensibles

closephonetwitterfacebookarrow-circle-rightlinkedinwhatsapplock linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram